Drogues

Tout savoir sur les Drogues quand on a des arthrites chroniques ?

Le Cannabis et les douleurs chroniques
un bilan contradictoire…

Il faut savoir qu’en France, la production, la fabrication, le transport, l’importation, l’exportation, le commerce, la détention, l’offre, la cession, l’acquisition ou l’emploi du Cannabis, de sa plante et de sa résine, des produits qui en contiennent, sont interdits par la loi et donc passibles de condamnation. La ministre de la santé s’est opposée en 2014 à la dépénalisation du cannabis.

Ne vous fiez pas trop aux annonces de commercialisation en France du Cannabis à titre thérapeutique, c’est-à-dire comme traitement de douleurs chroniques : cela ne concernera que les patients atteints d’une maladie neurologique grave que l’on appelle la sclérose en plaque. Le médicament en question sera réservé à l’usage d’adultes de plus de 18 ans, puisqu’aucune étude n’a été menée chez l’enfant (efficacité et innocuité non démontrée).

Pour information, le Cannabis aurait un intérêt modéré mais significatif dans la gestion de douleurs importantes, comme des douleurs neuropathiques, c’est-à-dire certaines douleurs neurologiques. L’usage médical du cannabis est autorisé dans plusieurs pays européens, en Amérique du Sud, en Israël, aux Etats-Unis ou encore au Canada.

Le Cannabis agit de manière assez imprévisible essentiellement sur le cerveau : il modifie l’état psychologique des sujets  et procure apaisement, euphorie, sensation d’irréel, sensation d’ivresse, rire facile ou au contraire sensibilité à fleur de peau, troubles anxieux et dépressifs, diminution des capacités intellectuelles, difficulté à contrôler ses pulsions, modification de la perception de la réalité et particulièrement du sens du temps; il est utilisé pour ses propriétés relaxantes sur des muscles enraidis par la douleur.
Le 9 -tétrahydrocannabinol ( 9-THC, appelé également THC tout court) est le composant psychoactif principal du cannabis ; il provoque une dépendance physique avérée et vit très longtemps dans l’organisme. Après arrêt d’une consommation régulière de cannabis/THC, il faut attendre près de 8 semaines pour ne plus retrouver de dérivés cannabinoïdes dans les urines du consommateur. Il augmente les risques de maladies cardio-vasculaires et peut provoquer des risques d’anomalies pour un enfant à naître.

Ses effets secondaires sont variables en fonction des doses et modes d’administration (augmentation de l’appétit ; fortes transpirations pendant la nuit sur des périodes prolongées ; sécheresse buccale ; maux de gorge ; douleurs abdominales ; rétention d’urine (grave) ; constipation ; diarrhée ; nausées ; somnolence ; troubles de concentration ; maux de tête ; troubles du sommeil ; troubles de l’humeur parfois hallucinations  (voir, entendre ou sentir des choses qui n’existent pas);  anxiété ; confusion ; tachycardie ; perte de connaissance ; troubles d’équilibre ; baisse de tension artérielle en position debout ; étourdissements ; vision floue ; réactions allergiques plus ou moins graves). Notez que tous les effets indésirables ne sont pas forcément connus…

Il est interdit de prendre le volant après consommation de Cannabis.
La conduite en ayant fait usage de stupéfiants est un délit passible de 2 ans de prison et 4500€ d’amende (article L235-1 et suivants du code de la route). Il s’accompagne d’une perte automatique de 6 points du permis de conduire.

Attention aux interactions entre Cannabis et alcool, Cannabis et de nombreux médicaments ou toxiques (antihistaminiques, antipsychotiques, anti-épileptiques, anti-dépresseurs, cocaïne, dérivés de la morphine, anti-asthmatiques…. Liste non exhaustive).

Et les drogues dures ? 

Crack, Cocaïne, Héroïne, champignons hallucinogènes, LSD et autres produits sont par contre de véritables toxiques avec des retentissements sur le cerveau essentiellement, le foie, la respiration également ; tous ces produits induisent plus ou moins rapidement un état de dépendance vis-à-vis d’eux avec une augmentation rapide du niveau de consommation de la drogue.

On n’a pas besoin d’essayer pour savoir que ces produits sont très dangereux pour la santé et quand la santé est fragilisée par une maladie chronique (arthrites), on a une raison de plus, de ne pas se laisser tenter !